post-title Mieux respirer avec la ventilation mécanique (VMC)

Mieux respirer avec la ventilation mécanique (VMC)

Mieux respirer avec la ventilation mécanique (VMC)

http://pouget-confort.fr/wp-content/uploads/2015/09/vmc-double-flux-pouget-confort-saint-lunaire.gif
Blog, Ventilation

La ventilation d’un logement est absolument impérative pour maintenir une ambiance intérieure saine : satisfaire les besoins en oxygène des occupants et des appareils de combustion pour un fonctionnement normal et sans danger, limiter la pollution intérieure (odeurs, fumées, substances toxiques), éviter les condensations et dégradations en évacuant de l’eau produite par les occupants, la cuisine, les appareils sanitaires et ménagers.

Pour des raisons de santé et de sécurité, la ventilation des logements est une obligation depuis 1982. La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est la solution la plus efficace et la plus économique pour conserver une atmosphère perpétuellement saine et agréable. La VMC est un dispositif qui permet de renouveler l’air saturé à l’intérieur des pièces d’un bâtiment.

La VMC simple flux

La VMC simple flux est juste composée d’un extracteur qui aspire l’air des salles dites humides ce qui fait que la salle est mise en dépréssion et aspire donc l’air des autres pièces. L’air est ensuite refoulé dehors par des bouches d’extraction généralement situées dans le toit. La circulation est à sens unique.

Il existe plusieurs types de vmc simple flux qui diffèrent par leurs fonctions et leurs technologies :

  • Simple flux autoréglable

Les VMC simple-flux autoréglables ont des débits d’air constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité).
  • Simple flux hygroréglable

La différence avec la simple-flux classique est que les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les dépenses d’énérgie. La ventilation hygroréglable est adaptée aux besoins.
  • Simple flux répartie

La ventilation mécanique répartie (VMR) est constituée d’aérateurs individuels placés dans les pièces de service. Elle fonctionne selon le même principe qu’une VMC (balayage de l’air depuis les pièces principales jusqu’aux pièces dites humide).Ce système convient en rénovation, quand la pose d’une VMC est trop problématique. Il existe des modèles d’aérateurs silencieux et consommant peu d’électricité.

Pour plus de renseignements :
La Ventilation Mécanique Répartie [Climamaison]

La VMC double flux : ventiler sans refroidir

Vidéo explicative

La ventilation double flux permet, en plus de renouveler l’air du bâtiment, de récupérer la chaleur (en hiver) ou la fraîcheur (en été) contenue dans l’air évacué du logement et de la fournir à l’air entrant. Elle permet donc d’éviter le gâchis d’énergie pour le chauffage ou la climatisation.

Quelques chiffres En hiver, le réchauffement de l’air neuf froid entrant dans le logement représente une part très importante des besoins de chauffage : 25 à 35% pour une habitation courante, 50% pour une habitation très bien isolée.

Il existe plusieurs types de vmc double flux qui diffèrent par leurs fonctions et leurs technologies :

  • Double flux avec échangeur

VMC double flux Pouget Confort Saint Lunaire Dinard Saint Malo
Comment ça marche ? L’air intérieur est aspiré dans les pièces humides (cuisines, salles de bains) et passe dans un échangeur à plaques où il transmet ses calories à l’air entrant venant de l’extérieur avant d’être rejeté. L’air entrant réchauffé par l’air extrait est envoyé vers les pièces sèches.

  • Double flux thermodynamique

Le principe reste de récupérer les calories que l’on dispose à l’intérieur du bâtiment avant de rejeter l’air à l’extérieur. Pour cela, la VMC est équipée d’une pompe à chaleur air/air.

Pour plus de renseignements :
Ventilation double flux [Ekopedia]